Fresnay-sur-Sarthe. Yves Jumeau expose ses sculptures à la galerie l'ArTmature | L'arTmature

Fresnay-sur-Sarthe. Yves Jumeau expose ses sculptures à la galerie l'ArTmature

Média : 

Orne Hebdo

Date de parution article : 

12/09/2021

A propos de l'exposition : 

A propos de l'artiste : 

Fresnay-sur-Sarthe. Yves Jumeau expose ses sculptures à la galerie l'ArTmature de Orne Hebdo

L'artiste Yves Jumeau expose à la galerie d'art de Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe) jusqu'au 12 octobre 2021.

Yves Jumeau, sculpteur, est né d’un père maître verrier. C’est donc dès son plus jeune âge qu’il a été initié aux arts, réalisant ses premiers panneaux de vitrail à 5 ans et en autodidacte, il s’est consacré pleinement au travail du verre.

Il expose à la galerie l’ArTmature, à Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe) jusqu’au 12 octobre 2021.

Durant ses études il continue de temps à autre à collaborer avec son père à la création et la restauration de vitraux.

Spécialiste de la pâte de verre, ses œuvres utilisent des médiums tel que le métal, le bronze, le plâtre, tissus, environnement sonore, clichés radiographiques dont il a hérité lors d’un déménagement d’une clinique…

La créativité d’Yves Jumeau n’a pas de bornes : statues, visages, de plusieurs mètres de haut, soutenus par une armature intérieure en tubes inoxydables.

Vous prenez parfois le pseudonyme de « Roboam » ?

« J’ai eu un peu plus envie de travailler la photographie et je me suis dit que c’était le moment de rendre hommage à l’autre partie de ma famille que je n’ai pas connue. Roboam était le prénom de ma grand-mère maternelle. C’est un nom que l’on retrouve principalement en Sarthe et c’est, paraît-il, une transformation de Robouan du nom d’un personnage biblique, porté par le fils de Salomon… »

Vous détournez des radiographies du corps humain ?

« Oui. Je travaillais avec une très grosse galerie en Allemagne, à Hanovre, et il y a eu un très gros projet d’exposition dans un château fort. Iil était question de m’inviter avec quelques sculpteurs du monde entier, pas les moindres dont César, et ça m’aurait boosté par la suite. Je me suis pris à rêver, mais malheureusement, à la dernière minute, ça ne s’est pas fait faute de finances… Dans ce château fort, il y a des endroits où l’on sent que ça « vibre » bien, où l’on a des frissons et je me suis dit que j’allais faire un « assaut mural avec des radiographies » sur des centaines de mètres carrés. J’avais rencontré un radiologue qui était en train d’abandonner un site pour faire un grand pôle unique. C’est là que j’ai récupéré des centaines de kilos de radios… Impressionnant, mais je ne pouvais pas tout prendre ! Je les incorpore dans mes sculptures. C’est de l’art binaire, avant tout c’est la structure… ».

Vous travaillez également le verre ?

« À l’origine, j’ai plein de métiers différents. J’ai été ingénieur son et lumière dans le spectacle, afin de financer tout mon travail de recherche sur le verre. C’est ainsi que j’ai appris à évoluer, principalement dans le verre… Pour arriver à ce stade, on utilise des grains diamantés. Au début, je polissais avec des pierres à affûter les couteaux et j’ai amélioré le process par la suite. Les autres pièces de couleur, c’est un mixte de pâte de verre, d’estampage, c’est de la cuisine… ».

La technique de dépoli sur ce visage, c'est une technique que j'ai créée et que j'ai enseignée dans le monde entier, il n'y avait pas d'école à l'époque, à Taïwan, en Norvège...

Yves Jumeau

Vous détournez aussi des objets pour les recouvrir de verre ?

« Oui j’utilise des meubles, objets divers, chaussures, téléphone, bouteille de Champagne, vêtements, que je cristallise. Le concept de cristallisation consiste à recouvrir tout objet emblématique ou non, de cristaux de verre. L’objet ainsi pétrifié est plongé dans une sorte de fixation du temps et de l’espace, dénué de sa fonction et de sa temporalité. Sa fonction symbolique est ainsi protégée pour l’éternité ».

Vous peignez également ?

« C’est à base de radiographies ! Ce sont des figurations sur l’intérieur du corps humain. C’est une véritable célébration de la complexité de la vie. Avec un scanner, et grâce à des logiciels, j’impose de manière aléatoire à ces extraits radiographiques, des modifications structurelles tant dans leurs formes que dans leurs couleurs afin d’obtenir de nouvelles créations graphiques numériques. Je fais des grossissements de ces radiographies médicales et ensuite je fais des colorations pour faire ressortir des matières ».

Yves Jumeau a exposé dans le Monde entier, des Pays-Bas à Taïwan, en passant par l’Allemagne, le Liban, la Slovaquie. Son travail sur le verre et le bronze fait partie de nombreuses collections privées et publiques. « C’est un parcours artistique qui m’a fait voyager tant géographiquement que spirituellement. »

Galerie l’ArTmature, 12, place Thiers à Fresnay-sur-Sarthe. Jusqu’au 12 octobre. Tél. : 06 67 48 28 56 ou 06 66 81 15 84. Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Par Karina Pujeolle

 

Galerie L'arTmature © 2019

10-12, place Thiers - 72130 Fresnay-sur-Sarthe
Tél. : 06.67.48.28.56 ou 06.66.81.15.84
Conception du site internet :
www.web-open.fr
Agence de communication : www.hermes-multimedia.fr

coronavirus

 

Actuellement à la galerie

Le Champ des possibles de
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.